~~La gitane

Ses différences me ressemblaient

Elle caressante comme la mer

Un ciel de Provence

Eclaté dans l’agate

Un bleu fuyant

Dans un azur fixe

Aux courbures de l’espace

Une voyageuse des cœurs

Cet amour déguisé

Aux sourires aiguisés

Ses yeux charbons ardents

Etaient devenus mes aurores

Ce doux enfer

Ce paradis infernal

Le cliquetis de ses bracelets

Etait cloche de cathédrale

Ses mouvements

Des marais d’océan

Elle est partie un soir

Sans tambour ni trompette

Vers d’autres lieux

Conquérir d’autres mondes.

LA GITANE
Retour à l'accueil